l'Actualité de l'Union des Engagés Volontaires, Anciens Combattants Juifs 1939 -1945, leurs Enfants et Amis. - 10 juin 2017

Loin de l’idée selon laquelle les Juifs étrangers auraient été des victimes passives ayant accepté leur sort avec fatalité, leur engagement volontaire prouve au contraire leur rôle actif dans le combat pour l’éradication du nazisme et pour la libération de la France. Afin de compléter le chapitre manquant dans la conscience de l'Histoire sur l'héroïsme du peuple juif et sa contribution à l'éradication du régime nazi, l’Etat d’Israël a inauguré l’année dernière le « Musée du Combattant Juif pendant la Deuxième Guerre Mondiale », situé sur le site de «Yad LaChirion» à Latrun, aux environs de Jérusalem. Il s’agit du premier musée au monde à révéler les histoires des quelque              1 500 000 combattants juifs s'étant joints à toutes les armées alliées, aux partisans ou aux corps de résistance des pays occupés par les nazis. Ainsi, 160 000 d’entre eux ont été distingués par l’Armée Rouge et près d’un demi-million de soldats juifs faisaient partie de l'armée américaine, parmi lesquels 36 000 ont été récompensés pour leur bravoure ou leur excellence. Le « Musée du Combattant Juif pendant la Deuxième Guerre Mondiale » se souvient et commémore la mémoire des 250 000 combattants juifs tués pendant la seconde guerre mondiale. Il constitue un centre éducatif pour la recherche, pour le maintien du patrimoine du peuple juif et sa lourde contribution au sort partagé par l’ensemble des Nations.

Pendant que les peuples des différentes Nations combattaient pour leur liberté, le peuple juif combattait pour survivre et défendre la dignité humaine. Je suis très honoré de représenter mon pays à vos côtés en ce 70ème anniversaire à la gloire des soldats juifs étrangers morts pour la France et vous invite à me rendre visite à Jérusalem, où je serais heureux de vous accompagner au «Yad LaChirion» de Latrun.


Yossi Galil
Ambassadeur d'Israël en France