l'Actualité de l'Union des Engagés Volontaires, Anciens Combattants Juifs 1939 -1945, leurs Enfants et Amis. - 10 juin 2017

  En mai-juin 1940, plus de 100 000 hommes se sont fait tuer sur place pour défendre la France et l’Angleterre, dont ils ont sauvé le corps expéditionnaire à Dunkerque. Ce livre est leur histoire des 47 jours de la bataille, à maintes reprises, en Ardennes, Argonne, Flandre, Picardie, Normandie (Saint-Valéry en Caux), à Dunkerque, et devant Lyon, la proportion de soldats français tués en résistant à l'invasion a atteint 90% des effectifs engagés.
Les Allemands ont eu par jour plus de 2 000 soldats hors de combat, dont une moitié de tués.
Nos pères et nos grands-pères se sont aussi bien battus que les Américains quatre ans plus tard à Omaha Beach.
En 1940, nos soldats voulaient poursuivre les hostilités. Jamais le peuple français n'a appelé Pétain au pouvoir. C'est un coup d'Etat, avec faux et usage de faux, qui a permis aux généraux français antirépublicains de livrer nos soldats à l'ennemi, de les menacer du conseil de guerre s'ils continuaient à se battre. Ce sont nos généraux parfaitement incompétents, qui ont rompu avec l’Angleterre et placé notre pays sous la tutelle nazie.