l'Actualité de l'Union des Engagés Volontaires, Anciens Combattants Juifs 1939 -1945, leurs Enfants et Amis. - 10 juin 2017

 Le Panthéon 
pour 
Jean ZAY
cliquez ICI


Propos recueillis par Anne-Marie Coursimault, interview publié dans la République du Centre le 22 février 2014

---------------


Jean Zay 

Ancien ministre de l’Éducation nationale 
du Front Populaire en 1936

               
    Une bien belle conférence.  

Devant une salle comble, Hélène Mouchard-Zay, assistée par Annette Wieviorka, est venue le dimanche 17 novembre 2013, nous entretenir de son père, Jean Zay. Ancien ministre de l’Éducation nationale du Front Populaire en 1936, il laissera une œuvre immense. Député régulièrement élu, bien que protestant, il subira sans sans cesse une pression antisémite des plus virulentes. Imperturbablement, ira son chemin de grand serviteur de l’état. Parmi ses réalisations, on trouve l’obligation scolaire jusqu'à 14 ans, la modernisation du système scolaire, l'éducation physique et la médecine préventive à l'école. Et aussi, le CNRS, le Festival de Cannes, le musée de l'Homme, le musée d'Art moderne. Il lança l'Exposition universelle de 1937, la Cinémathèque française. Il rénova le Bibliothèque nationale. Il fit restaurer la cathédrale de Reims et le château de Versailles. Et il inventa l'ENA. Sa fin fut tragique. Faisant partie de ces parlementaires qui voulaient continuer la lutte, il se retrouva piégé dans l’aventure du Massilia. Arrêté, emprisonné,il sera exécuté sauvagement par la milice en 1944.


   

François Szulman coprésident, Hélène Mouchard-Zay et Annette Wieviorka


Marcel  Apeloig