l'Actualité de l'Union des Engagés Volontaires, Anciens Combattants Juifs 1939 -1945, leurs Enfants et Amis. - 10 juin 2017



Le 20 novembre prochain le Musée des Arts Décoratifs de Paris consacrera au graphiste 

Philippe Apeloig 

sa première importante rétrospective en France.

Trente ans d’une carrière internationale qu’il met en scène dans un livre intitulé : « Typorama », qui sera publié en même temps.

Quel parcours que celui de Philippe Apeloig, depuis les cours de dessin du CES Montesquieu, où déjà le professeur remarque le talent naissant, cela confirmé par l’extraordinaire professeure des cours municipaux de la ville de Vitry-sur-Seine, jusqu’à ce jour.

Après le CES de Vitry ce fut le Lycée Lamartine à Paris, un bac français option dessin, l’École Supérieure des Arts Appliqués « Duperré » où là encore, le professeur de calligraphie le distingue.

Sur ses conseils, Philippe Apeloig, en 1983, fera un stage dans une agence de design, Total Design à Amsterdam auprès du grand artiste Wim Crouwel. Là il découvre l’outil révolutionnaire, l’ordinateur.

Ensuite, Philippe intègre l’ENSAD (École Supérieure des Arts Décoratifs). En 1985, il est engagé comme graphiste par l’Établissement public de préfiguration du futur Musée d’Orsay. Dès l’ouverture du musée, Philippe crée une affiche qui deviendra célèbre et emblématique et qui le fera remarquer par la profession. Il s’agissait d’annoncer une grande exposition consacrée à l’architecture de Chicago. (Chicago, naissance d’une métropole 1872-1922).

La magie de cette affiche se situe dans l’idée d’un mouvement immobilisé qui convoite l’arrêt du temps. Lors de son travail dans cet établissement, il rencontrera des personnalités qui apprécieront ce jeune artiste en devenir. Michel Laclotte, Jacques Rigaud, Henry Loyrette, Richard Peduzzi, entre autres. En 1988, nanti d’une bourse il part aux USA.

À Los Angeles, il va travailler pendant un an auprès d’une graphiste, Madame April Greiman, qui est l’une des têtes de file du design californien New Wawe. Elle est aussi pionnière de l’utilisation de l’ordinateur Macintosh comme outil de création.

De retour en France, en 1988, Philippe créé son propre studio.

Quand Richard Peduzzi deviendra directeur de l’ENSAD, il fera appel à Philippe pour intégrer le corps des professeurs. Il enseignera la typographie de 1992 à 1999.

En 1993, il est lauréat de la Villa Médicis à Rome (ancien prix de Rome). Pendant une année il va se consacrer à la création d’alphabets au graphisme particulier. Cela lui vaudra le Gold Prize décerné par le Type Directors de Tokyo.

À son retour, remarqué par Monsieur Pierre Rosenberg, alors président du Musée du Louvre, Philippe sera consultant puis directeur artistique du musée jusqu’en 2008.

De 1998 à 2003, Philippe installe son atelier à New York et devient professeur titulaire à la Cooper Union Scool of Art de la ville, l’une des écoles les plus sélectives aux USA qui offre des cours gratuits et donne leur chance à des talents, toutes classes sociales confondues. Il y exerce aussi les fonctions de conservateur du Herb Lublin Study Center of Design and Typography de 2000 à 2003.

Remarqué aussi par Madame Alice Morgaine, directrice du magazine « Jardin des Modes », elle lui en confiera pendant un temps la direction artistique.

Transportant son atelier-studio à Paris, dans le IXe arrondissement, Philippe Apeloig va connaître alors une ascension vertigineuse.

De nombreux établissements publics et privés (Musées, institutions françaises et étrangères, etc.) lui confieront la création de leur image de marque (logos, affiches, documents divers). Il fera l’objet de nombreuses expositions sur son travail et ses créations.

Quelques unes : Tokyo, Ljubljana, Montréal, Osaka, Minneapolis, Damas, etc. mais aussi à Montpellier et Paris  (Viva in Typo dans le IVe arrondissement). 

Depuis plusieurs années il est aussi le responsable graphique des publications de l’Alliance Française de New York remarquablement dirigée par Madame Marie-Monique Steckel.

Parmi ses nombreuses créations on peut remarquer entre-autres :


Octobre en Normandie,
Fête du Livre 
d'Aix-en-Provence,

Le Carré d’Art à Nîmes.
Éditions Odile Jacob,
Éditions de La Martinière,
Éditions Robert Laffont,
Maison de la Photo,
Moeller Fine de New York,
Galerie Gagosian,
Musées de France (logo),
Musée du Louvre,

Musée d’Orsay,
Musée Rodin,
Musée d’Art et d’Histoire 
du Judaïsme (logo),
Yad Layeled France,
Puiforcat,
Théâtre du Châtelet 
(logo et publications),
Théâtre National de Toulouse,
Voies navigables de France,
Exposition Yves Saint Laurent,
Collection Pierre Bergé,
Petit Palais,
Le « Saut Hermès »,


Philippe Apeloig est Chevalier des Arts et Lettres. Il est né en 1962.

Texte écrit par Marcel Apeloig